La primaire Populaire: qui se cache derrière ?

Alors, petit point sur la primaire populaire dont les médias nous rebattent les oreilles.

C‘est une organisation surgit de la startup nation qui se prétend humaniste et qui, à coup de chantages et d’intimidations, exige que les candidats s’agenouillent et baisent leur anneau pour obtenir leur aval afin d’avoir le droit de se présenter en tant que candidat de gauche.

TOUT D’ABORD POUR SE DESINSCRIRE: TOUT EST LA

Dirigés par des macronistes non repentis, des affairistes religieux, des startupeurs avec foi mais sans lois (photo 1 et 2).

Ils sont adoubes par les mêmes réseaux atlantistes que Macron. C’est à dire les mêmes réseaux d’état US qui financent des jeunes profils pour l’implantation de politiques ultra-libérales pro-US. (Photo 3).

Autre porte-parole et autre profil intéressant : Mathilde imer… Disciple de Tubiana, économiste libérale. Elle surfe sur les gilets jaunes et l’affaire du siècle et se faut nommer par Macron architecte en chef de la convention climat. Vaste escroquerie Macronienne… elle en ressort pour lancer la primaire «pop». Une socedem macron-compatible. Une proche des réseaux anthroposophes, une arriviste politique.

Mais ce n’est pas tout !

Parce que la Primaire toute pétée est basée sur un processus de vote des citoyens pour désigner LE candidat de la gôche qui portera tous les espoirs d’une jeunes génération spontanée pas du tout politisée ! Du coup le processus de vote est très important ! A qui le confier ?

Un jeune PS socedem macron-compatible bien sûr ! Associe d’un cabinet qui transforme l’inclusion en profits auprès de ses clients comme Total, la famille Mulliez, le ministère de la Justice… Le cynisme néolibéral a son paroxysme ! Il a participé à l’organisation de la primaire PS en 2012, il est élu PS dans l’Allier et était candidat en 2021 aux régionales. Pourquoi douter de son impartialité ?

INSOUMIS: il ne faut pas voter!

Le mode de scrutin est dit «majoritaire». Techniquement c’est un mode de scrutin qui propulse les candidatures molles et consensuelles. Sur le 1er test: MONTEBOURG était loin devant, Melenchon dernier.

Vous pouvez creuser dans n’importe quelle direction: vous tomberez sur un socedem avec leur cynisme et leur sens de la mise en spectacle le de la détresse sociale…

Ces personnes singent la pauvreté à côté d‘un campement de SDF installés au pied de notre siège car nous prenons soin d’eux. (Photo 4 + vidéo). Ils annonceront une grande grève de la faim alors qu’ils auront sauté en tout et pour tout 2 repas. La réalité de 8 millions de français est pour eux un jeu.

Ces startupeurs bobos n’ont qu’un seul but: semer le maximum de zizanie afin d’ouvrier la voie la plus grande au candidat Macron.

Ils sont en permanence suivis par des journalistes qui attendent le dérapage. Ce moment où, n’en pouvant plus de les avoir en permanence devant la grille d’entrée, quelqu’un perde son sang froid. Toujours les mêmes ficelles.

Erratum : sans oublier les menaces explicites (merci @chani_bayle)…

Pour le moment ils arrivent très bien à faire ce pourquoi ils ont été créé: ils embouteillent l’espace médiatique. Nous voulons parler des 12 millions de pauvres ? On nous questionne sur la primaire macronienne ! Les 8 millions qui dépendent de l‘aide alimentaire ? La Guadeloupe ? Oui mais et la primaire startupienne ?

Ils envoient des images menaçantes, harcèlent les militants, insulte notre candidat (looser, perdant, autocrate etc). Ils changent de noms pour se masquer d’avantage (front, primaire etc) tout y passe

Citation déformée bien entendu hein ? 🙄

Pour rappel nous avons lancé une fédération (donc sans chef) de la gauche en 2019. Médias et partis nous avaient ri au nez.

Nous avons lancé le parlement de l’union populaire, unique au monde, qui rassemble toutes les forces de gauche. Les médias ne parlent que de cette mascarade.

Ces gens sont là pour vous déposséder de votre élection, pour que le débat reste bloqué sur les égos. Il s’agit d’une entreprise pensée et organisée pour déstabiliser une élection majeure.

Personne n’a pensé à chercher qui les finançait … car non les dons ne couvrent pas les dépenses de leur organisation

Alors qu’on puisse se voir avoir par leur comm de bobo : ok

Mais maintenant que vous avez lu ça. Si vous continuez à les soutenir, assumez d’être macronistes ou totalement débiles. Mais en tout cas ne vous prétendez pas de gauche.

«1 Président élu pour 2 mois» ! 😂

Surtout: il faut impérativement cesser de parler d’autre chose que des programmes et des projets de société qu’ils contiennent (enfin du seul actuellement disponible car pour le moment aucun des autres candidats n’a jugé bon d’en avoir un)

Que propose la primaire débilos : « éradiquer toute forme de pauvreté en 2 mois » … on dirait un mauvais titre de vidéo de YouTuber défoncé aux fraises tagada… 🙄

Voici ce qu’ils appellent des «mesures détaillées» pour éradiquer la pauvreté

Je lance un appel solennel à tous les journalistes qui voient ce post : exigez de la primaire bouglionne qu’ils publient l’ensemble de leurs comptes. Avec l‘origine détaillée des fonds. Quitte a exiger la transparence: autant leur appliquer non ?

Et quand à leur socle idéologique ? Des socedem qui ont un truc en commun : ils haïssent Jean Luc Melenchon. La colonne vertébrale est sociale démocrate tendance PS des pires années. Ils vont pousser naturellement Taubira à grands coups de chiffres tronqués et de mensonges argumentés par des punchline cul-cul la praline …

Par exemple : quelle est cette fondation Suisse qui a financé le début de la primaire populaire, pourquoi le cachent-ils ? Qui est derrière cette fondation installée en Suisse qui donne de l’argent à la moindre organisation socedem qui pointe le bout de son nez ?

Mais surtout : pourquoi cette fondation soutien dés le départ la PP comme elle soutient les anthroposophes (coucou Cyril Dion et Mathilde Imer)

Il est bien entendu impossible de participer à cette «primaire» qui n’en est pas une car il est impossible d’intégrer dans les comptes de campagne de l’argent dont la provenance est douteuse, dont on ne maîtrise pas l’utilisation par un groupuscule opaque. (Mais ça: PAS UN SEUL JOURNALISTE NE LE RELÈVERA)

Mais enfin le canard enchaîné s’est penché sur le sujet

Le communiqué de la France insoumise concernant ce groupuscule

Le plus triste ça reste la grande majorité des bénévoles sincères, manipulés par cette machine bien huilée qui les envoie au carton (littéralement)…

Florilège de photos du président de la PP

Les membres présentés dans leur 1er document

Un résumé du pedigrée des membres de cette escroquerie (merci Nancy)

Qui se cache derrière cette primaire dite populaire ? :

La primaire populaire c’est LREM qui la pilote avec ces hauts dirigeants…

● Clara Gérard-Rodriguez.

Présidente de la Haute-Autorite de la Primaire populaire.

Soutien à Hidalgo aux municipales en 2020.

Elle l’a rapproché de AOC en plus, quelle blague…

Elles ont juste pris une photo ensemble, car elles étaient au même sommet…

Je vous épargne les tweets sur Glucksman, Taubira. Que du PS notamment.

On ne trouve guère de FI, NPA… etc.

De gauche quoi…

Soutien à une liste professionnelle en 2020, avec l’avocat Julie Couturier, membre d’honneur de la Fédération nationale des unions des jeunes avocats. Dit apolitique, plutôt centre droit dans les faits. Un avocat de gauche est au Syndicat des avocats de France… Ni le cas de Mme. Couturier ni de sa soutien d’ailleurs…

● Frédéric Potier.

Membre de la Haute-Autorité.

Travaillant pour la fondation Jean Jaurès. Proche du Parti socialiste.

Proximité forte avec la macronie.

Il a été la Délégation interministérielle à la Lutte contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT au gouvernement jusqu’à début 2021.

Un passif loin de la gauche, mais proche du PS :

2006 à 2008 : chef du bureau des affaires politiques et des libertés publiques du ministère des Outre-mer.

D’avril 2008 à octobre 2009 : directeur de cabinet de Bernard Fragneau, préfet de la Région Centre.

Chef du bureau des élections au sein du ministère de l’Intérieur jusqu’à l’été 2012.

Dans le cabinet de Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale.

De juillet 2012 à mars 2014 : chargé des affaires constitutionnelles, de l’intérieur e l’outre-mer.

En avril 2014 : dans le cabinet de Manuel Valls à Matignon en tant que conseiller outre-mer. Et oui même Valls…

Les mêmes fonctions auprès de Bernard Cazeneuve nommé Premier ministre le 6 décembre 2016.

Puis il se dévouera à la macronie, gardant des liens avec le PS. Une passerelle entre les deux.

● Aurore Granero

Membre de la Haute-autorité.

Elle tweete que sur des députés PS.

Pas ceux qui ont eu les meilleurs rôles sous Hollande…

Comme la députée Cecile Untermaier, ayant soutenu presque toutes les réformes libérales sous Hollande.

Près de 98%, selon le barème de 2016 établi par Le Parisien (en screen). Notamment les réformes libérales du droit du travail en 2016, le Pacte austéritaire de stabilité européen en 2013… Même envisagée comme Garde des sceaux par Macron.

J’ai pris un autre tweet sans message politique pour montrer qu’elle tweete par appréciation de cette personnalité politique (en screen).

● Benoit Huet.

Membre de la Haute-autorité.

Avocat proche de Julia Cagé, bien réformiste, tribune de soutien à Hollande en 2012 avec Philippe Aghion en 2012 (inspirateur du programme économique de Macron), présidente de la Société des lecteurs (SDL) du Monde.

Fondateur du Cabinet Avrillon Huet : Les défenseurs des entrepreneurs. Spécialisé en droit des affaires (voir screen).

Lien fort avec ESSEC Business School, une école élitiste de commerce. Dont Blanquer fut le directeur, reflet de sa conception de l’éducation, apprécié de ces riches étudiants (voir screen).

● Gautier Uchiyama.

Membre de la Haute-autorité.

Il a travaillé pour la Obama Foundation de

2020 – 2021, et a travaillé pour le Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Le Drian en tant que conseiller politique de 2018 – 2020. Le Drian, ancien PS et ministre hollandiste, devenu évidemment macroniste.

Issu de la Harvard University, de l’Université Panthéon Sorbonne… ect.

Un parcours très réformiste encore.

● Hugo Lebarrois.

Membre de la Haute-autorité.

Directeur des services juridiques chez Legalstart.

Une startup portant l’ubérisation des métiers juridiques (voir screen).

Avec tous les problèmes que cela pose de baser notre système sur le fonctionnement de la multinationale Uber, détruisant le statut protecteur de salarié.

Partenaire du réseau NCE, de la BNP Paribas (voir screen), des Editions Tissot, de LexisNexis et de Qonto.

Nouveau profil très réformiste.

● Sarah Yanicostas.

Trésorière du Bureau.

Qui tweete sur Frederic Potier depuis 2018, alors qu’il était pleinement membre du gouvernement (voir screen).

Directrice des Partenariats privés et de l’Inclusion numérique au GROUPE SOS. Un haut poste. Pas juste une salarié comme une autre.

Entreprise dite sociale…

Groupe SOS dirigé et fondé par Jean-Marc Borello :

  • Délégué national d’En marche !, depuis décembre 2017, membre du bureau exécutif de La République en marche, chef adjoint.
  • - Président de la commission nationale d’investiture du parti pour les élections européennes de 2019.
  • - Membre de la commission nationale d’investiture du parti pour les élections municipales de 2020.
  • Macroniste de premier plan
  • ● Coline Serra.
  • Secrétaire générale.
  • Étudiante à SciencePoParis.
  • Consultante En Management Et Communication.
  • Avec des tweets majoritairement porté sur PS, Place Publique (satellite du PS), et EELV.
  • Elle veut de l’Union, ça on aura compris. Tweetant n’importe quelle personnalité disant Union de la gauche, peu importe les idées.
  • Avant 2020, elle ne prend position sur rien. Comme si il n’y avait eu aucune lutte sociale avant. Peut-être n’est t-elle pas encore engagé à minima ou pas sur son réseau social. Qui sait ?
  • Impossible de trouver ces positions avant la Primaire populaire.
  • Elle twettait peu en 2018. Deux favorablement à Axelle Lemaire, ancienne secrétaire d’Etat d’Hollande sous Valls, portant sur le numérique.
  • Son profil politique n’est pas clair, mais elle sert mon analyse sociologique.
  • ● Victor Grezes.
  • Le Monsieur chargé de la sécurisation du parcours de vote.
  • Élu du Parti socialiste. Conseiller municipal à Bellerive-S-Allier
  • Travaillant au cabinet Convivencia, associé entre autres à Total, la famille Mulliez, et autres clients fabuleux du CAC40 (voir screen).
  • ● Samuel Grzybowski.
  • Responsable des relations aux acteurs politiques et Porte parole.
  • Soutien de Macron en 2016. Voulant en finir avec la gauche selon ses mots.

Les chiffres qu’ils ont présenté pour lever des fonds : c’est un bide ! (2 millions de votants 🤣)

Et l’excellente story de David Shariaty

--

--

Analyste politique, entrepreneur, marketing, ecriture

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store